Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Curiethérapie

La curiethérapie consiste en l'implantation, au cœur ou au voisinage d'une tumeur, d'éléments radioactifs tumoricides. Des éléments passifs (tubes en plastique, fils) sont mis en place dans la zone à traiter, soit par les voies naturelles, soit par intervention chirurgicale.

Des éléments radioactifs sont ensuite insérés par le biais des éléments passifs afin d'irradier les cellules cancéreuses. Cette technique permet de délivrer une dose importante de radiations dans le volume tumoral, tout en limitant la dose délivrée aux tissus sains environnants. Elle est cependant d'un usage plus spécifique que la radiothérapie externe, car la nécessité d'une implantation au cœur ou à proximité de la tumeur en limite les indications.

Inspection d'un service de curiethérapie

Inspection d'un service de curiethérapie

La curiethérapie permet de traiter, de façon spécifique ou en complément d’une autre technique de traitement, des tumeurs cancéreuses, notamment de la sphère ORL, de la peau, du sein ou des organes génitaux. Les principaux radionucléides employés en curiethérapie, sous forme de sources scellées, sont le césium 137 et l’iridium 192 qui ont définitivement remplacé le radium 226 utilisé dans la première moitié du XXe siècle sous forme d’aiguilles ou de tubes. Les techniques de curiethérapie se déclinent en trois types d’applications : la curiethérapie à bas débit, la curiethérapie pulsée à moyen débit et la curiethérapie à haut débit.

Lettres circulaires en curiethérapie

Retrouvez toutes les lettres circulaires envoyées aux professionnels dans le domaine de la curiethérapie

Guides de l'ASN

Les guides de l'ASN dans le domaine de la curiethérapie

Formulaires

Les guides de l'ASN dans le domaine de la curiethérapie